Home » À votre service » Santé » Infos COVID-19 » Masques : mode d’emploi

Masques : mode d’emploi

Depuis le mois d’avril, la Ville a procédé à l’achat de 25 000 masques en tissu réutilisables auprès de deux entreprises françaises. Ceux-ci ont été envoyés par courrier fin avril-début mai aux personnes de plus de 65 ans et distribués, la semaine avant le déconfinement les 6, 7 et 14 mai derniers, à près de 13 500 Fresnois de plus de 10 ans en plusieurs points de distribution. A cela viennent s’ajouter 27 000 masques en tissu du département, distribués depuis le 27 mai aux habitants de 10 à 65 ans.

Lieux de distribution et modalités de retrait

  • Accueil de la Maison de quartier Aimé Césaire,
    16 rue du Docteur Charcot (ouverture du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30).
    Hôtel de Ville
    1 place Pierre et Marie Curie (en savoir plus sur les horaires).
    Foyer Emile Roux
    1 à 3, rue du Docteur Emile Roux (ouverture du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30)
  • Centre d’art Chaillioux
    7 rue Louise Bourgeois (en savoir sur les horaires)

Le retrait des masques se fera sur présentation des justificatifs suivants :

  • Pièce d’identité
  • Justificatif de domicile
  • Document attestant du nombre de personnes vivant au foyer (carte de sécurité sociale, mutuelle, livret de famille, attestation d’hébergement)

Envoi postal pour les plus de 65 ans

Pour les seniors de 65 ans et les personnes vulnérables, la Ville a fait le choix d’adresser les masques par voie postale. Si vous souhaitez en bénéficier, contactez l’accueil de la Mairie au 01 49 84 56 56. De même si vous ne l’avez pas reçu.

Par ailleurs, si vous souhaitez être tenu au courant des actions de la Ville en direction des plus de 65 ans, faites-vous connaître auprès du CCAS au 01 7204 55 70 / 75.

Caractéristiques des masques

Fournis avec une notice d’utilisation et d’entretien, les masques sont des masques tissu AFNOR référencé spec 76-001, dont les matériaux ont été testés par la Direction générale de l’Armement. Ils sont lavables et réutilisables 5 à 10 fois.

Avant la première utilisation, lavez-vous les mains avant toute manipulation. Projetez au-dessus la vapeur d’un fer à repassé pour gonfler les fibres et rétracter les élastiques.

Lavez le masque à 60° pendant plus de 30 minutes après chaque utilisation. Repassage à 110° maximum.

L’importance de bien porter son masque

Les masques que la Ville distribue s’accrochent par les oreilles. Un masque, quel que soit son type et son origine, doit vous couvrir du nez au menton.

Pour retirer votre masque, il vous suffit de le saisir par les élastiques sans toucher la partie avant. Ensuite lavez-le rapidement (lavage en machine à 60° pendant 30 min). Un séchage complet dans un délai inférieur à deux heures est recommandé. Les masques ne doivent pas sécher à l’air libre. Avant chaque utilisation, passez un coup de fer chaud (< 110°C) afin d’éliminer les bactéries.

Foire aux questions – Distribution des masques

1 – Quels masques seront distribués ?
Les masques distribués sont des masques réutilisables en textile, qui ont été commandés auprès de deux fournisseurs français. Il y a donc deux types de masques en tissu distribués.

Les masques 100% coton répondent aux exigences du référentiel AFNOR dites “grand public” et les masques composés de tissu non tissés filtrant en polypropylène 100% TNT répondent aux normes européennes (2 couches, classe 2, double épaisseur de tissus, tissus hydrophobes, filtration 90%, lavable en machine une dizaine de fois à 60° pendant 30 min – repassage au fer à 110° max).

A noter que l’efficacité des masques toutes catégories confondues va dépendre essentiellement de la manière dont il sont portés et utilisés. Le masque en tissu est une barrière n’ayant d’intérêt que si tout le monde porte un masque et respecte surtout les règles de distanciation sociale. Dès lors, le débat sur l’épaisseur du tissu ou du nombre de couches de tissu est totalement secondaire. 

Par ailleurs, il n’existe absolument aucune norme visant la conception des masques dits “grand public”. À la demande des pouvoirs publics, l’Afnor s’est contentée d’émettre une simple spécification n’ayant aucune valeur en matière de norme française. L’élaboration d’une norme requiert habituellement un an de travail environ et non pas une semaine, comme cela a été malheureusement le cas. La secrétaire d’état à l’économie a en outre rappelé qu’aucun contrôle n’est prévu pour les masques dits “grand public”. En réalité, le cadre légal de ces masques est une simple note d’information interministérielle publiée le 29 mars 2020.

2 – Comment puis-je laver le masque ?
Il convient d’éviter tout contact entre un masque barrière souillé (à laver) et des articles vestimentaires propres. Le cycle complet de lavage (mouillage, lavage, rinçage) doit être de 30 minutes minimum avec une température de lavage de 60°C. Il est recommandé un séchage complet du masque barrière dans un délai inférieur à deux heures après la sortie de lavage. Les masques barrières ne doivent pas sécher à l’air libre. Il est recommandé d’appliquer un coup de fer chaud (< 110°C) avant chaque utilisation afin d’éliminer les bactéries.

3 – Comment bien porter le masque ?

4 – Pourquoi ne pas avoir distribué les masques dans les boîtes aux lettres / porte à porte comme l’ont fait d’autres villes ?

La distribution dans les BAL est une option qui a été étudiée. Néanmoins elle n’a pas été retenue, au vu des délais de livraison, la livraison des masques étant parvenue à la ville le 2 mai au soir.

Par ailleurs, il est compliqué de distribuer un nombre de masques adéquats, sans connaître les compositions des familles. La distribution en main propre semble être la plus adaptée.

5 – Il est précisé que la distribution est pour les Fresnois de 10 à 65 ans. Qu’en est-il pour les moins de 10 ans ?

Selon les recommandations du Ministère de la Santé, le port du masque n’est pas indispensable pour les enfants de moins de 10 ans. En effet, la généralisation du masque pour les enfants paraît compliquée lorsqu’il s’agit des plus petits. En dessous d’un certain âge, il n’est pas aisé de faire comprendre aux enfants l’utilité de ce masque et de faire appliquer les consignes sur son bon port. S’ils manipulent mal le masque, ou le retirent pour discuter, il perd alors toute son utilité. Ce problème touche essentiellement les élèves de maternelle, voire de primaire. À ce propos le Premier ministre a annoncé que son port serait “prohibé” dans les maternelles et “pas recommandé” dans les écoles primaires. Dans ces dernières, des masques seront fournis dans le cas où l’enfant à des “symptômes le temps que les parents le récupèrent.” Par contre, le port du masque sera obligatoire pour le personnel de la petite enfance. 

Plutôt que de faire porter des masques de protection aux enfants, à l’école, les salles de classe seront adaptées pour essayer au maximum de faire respecter les gestes barrières.

6 – Vous distribuez les masques pour les 10-65 ans, qu’en est-il des + de 65 ans ?

Les masques pour les seniors (+ de 65 ans) et les personnes vulnérables ont été distribués en priorité par courrier. Ils le recevront très prochainement dans leur BAL. Si ce n’est pas le cas, merci de vous signalez à nos agents au 01 49 84 56 56

7 – Combien de masques sont distribués par habitant ?

Chaque habitant de 10 à 65 ans se verra remettre un masque en textile. Il convient de justifier combien de personnes dans le foyer sont éligibles, au moyen des justificatifs demandés (cf question 12)

8 – Le masque distribué par la Ville est-il celui prévu par le Conseil départemental du Val de Marne ?

Non, ces masques ont été commandés à l’initiative de la Ville et indépendamment de la commande réalisée par le Département. Les masques commandés par ce dernier devraient être livrés prochainement. Il convient de contacter le Département pour s’informer des délais de livraison et modalités de distribution (39 94 et https://www.valdemarne.fr/)

De nombreux masques déjà distribués

Depuis le début du confinement, le 16 mars, la Ville s’est attachée à fournir des masques chirurgicaux aux publics prioritaires que sont les professionnels de santé, l’EHPAD Soleil d’Automne, aux agents directement en contact avec la population, aux associations caritatives ainsi qu’aux bénévoles.

Des masques, offerts par la Région Île-de-France, ont également été distribués aux commerçants de la ville, ainsi qu’aux usagers des transports en commun.

Par ailleurs, 100 000 masques ont été commandés pour les agents de la ville en vue de la reprise d’activités.

Fabrication artisanale de masques en tissu : rejoignez les bénévoles

En parallèle, des associations et des Fresnois.es se mobilisent pour réaliser bénévolement des masques en tissus. Une initiative soutenue par la Ville, et organisée par le Conseil Fresnois de la Vie Associative (CFVA) en lien avec les conseils de quartier et, qui centralisent les propositions d’aides pour répartir idéalement le matériel et évaluer le nombre de masques pouvant être confectionnés.

 Pour participer, deux possibilités :

  • Vous pouvez faire don de tissus (en coton), polaire fine, lavés, repassés et d’élastiques, à déposer (dans un sachet propre fermé) à l’accueil de la mairie du lundi au vendredi de 9h à 12h.
  • Vous pouvez aussi vous faire connaître comme couturière ou couturier bénévole.

Si vous souhaitez rejoindre cet élan solidaire, envoyez un email à cfva@fresnes94.fr

Fabriquer son masque : les tutoriels

Le masque alternatif, anti-projection, est vivement recommandé par l’Académie nationale de médecine pour toutes les sorties pendant le confinement. Voici quelques tutoriels et guides qui vous permettront de réaliser votre propre masque :

  • Guides de l’AFNOR

AFNOR met à disposition un référentiel de fabrication de masques pensé pour les néo-fabricants de masques et les particuliers. Téléchargez le document technique et les annexes (format PDF). Plus d’infos ici

  • Guide en tissu du CHU de Grenoble

Dans une note du 13 mars, le CHU invitait une partie de son personnel à fabriquer des masques en reprenant un patron déjà existant. Cliquez ici pour le télécharger. Par ailleurs, la blogueuse et couturière Cécile Graftiaux a réalisé un tutoriel vidéo pour réaliser son masque sur la base du patron du CHU de Grenoble.

  • Masque foulard
  • Le « masque de fortune » du Pr Garin :

Ce professeur agrégé du Val-de-Grâce et ancien chef du département de virologie vous explique comment fabriquer un masque jetable à partir de serviette en papier et de Sopalin, d’élastiques et d’une agrafeuse.

  • Le masque à plis du CHU de Montélimar :

Créé par le personnel de cet hôpital, ce masque à pli à trois épaisseur dispose d’une couche en ouate ou polaire pour la doublure et deux carrés de tissu en coton ou en polyester.

  • Masque SMS du centre hospitalier Métropole Savoie

Ce masque, recommandé par la Société française des sciences de la stérilisation et par l’Académie de médecine, est à disposition des professionnels non soignants.