La sculpture réinventée : une pincée de marbre, un urinoir, un courant d’air

Conférence-débat

Mercredi 13 février à 19h

Conférencier de l’association Connaissance de l’art contemporain

Après des décennies de domination picturale, alors que l’on croyait la sculpture exsangue, elle renaît de ses cendres. Les expositions de Giuseppe Penone (Versailles, 2013) et des époux Kabakov (Grand Palais, 2014) ont prouvé la force et la poésie de la sculpture contemporaine. Si l’objet a fait une irruption remarquée dans la création depuis un siècle avec Picasso et Duchamp, le marbre, la pierre et le bronze sont encore des matériaux pour la sculpture. Pourtant, à la dernière Documenta de Kassel, le travail de Ryan Gander n’était autre qu’un… courant d’air. Aujourd’hui, la lumière, le son, l‘air sont devenus des moyens de figurer le monde pour des artistes libérés des contraintes esthétiques.