La Peupleraie

peupleraie

Saviez-vous que la résidence de la Peupleraie fut construite par ses premiers habitants, surnommés les Castors, et qu'elle est aujourd'hui labellisée "Patrimoine du XXe siècle" ?

Mais quel est donc cet intriguant surnom : les Castors ? Il vient bien entendu de ce rongeur étrange et néanmoins célèbre qui construit son propre habitat, des barrages et des digues sur les cours d'eau. Cet animal a donné son nom à différents mouvements coopératif nés après la Seconde guerre mondiale, en pleine crise du logement. En effet, devant la pénurie et la mauvaise qualité des logements alors disponibles, ces associations développèrent l'idée qu'il était possible de posséder un logement au coût réduit si l'on participait à sa construction.

C'est ainsi qu'à Fresnes, en 1955, l'association locale des castors de Fresnes (ALCF) débute la construction de logements collectifs et de pavillons sur les anciennes prairies de la Seigneurie de Berny. Affiliée à la fédération de la Seine, l'ACLF donne des conseils, prépare les dossiers, effectue les démarches et oriente ses membres vers les travaux à accomplir. Les architectes Marcel Roux et Charles Thomas élaborent le plan d'ensemble de la résidence en s'inspirant des théories de Le Corbusier : lignes simples, orientation ensoleillée, construction économique...

En quatre ans, les Castors fresnois édifieront près de 800 logement (appartements et pavillons), qui hébergent encore aujourd'hui près de 2000 personnes. En se lançant dans l'aventure, un castor devait fournir 600 heures de travail pour un appartement et 1200 heures pour un pavillon. Le gros œuvre était effectué par des entreprises spécialisées et les castors, futurs propriétaires, prenaient en charge plomberie, électricité, travaux de terrassement et fabrication des cloisons. Ils travaillèrent principalement les week-ends et se rendaient en famille sur le chantier pour effectuer leur nombre d'heures.

Parce qu'ils ont construit ensemble leur domaine après avoir longtemps espéré un logement décent, les premiers habitants de la Peupleraie ont su créer et perpétuer jusqu'à aujourd'hui un esprit communautaire. Et de nos jours, le domaine de la Peupleraie, seule expérience de logement collectif réalisée par des Castors en France, est reconnu et apprécié de toutes parts. A tel point que l'Etat qualifia, en 2009, cette résidence de "construction remarquable du siècle dernier" avec le label "Patrimoine du XXe siècle". Un gage certain de qualité et de bien-vivre qui caractérise la Peupleraie.

Photo - La Peupleraie en construction. Collection photographique de l'Ecomusée du Val-de-Bièvre.

Etienne BOIN

Pour aller plus loin


Résidence de la Peupleraie, patrimoine du XXe, article paru dans le Panorama n°79 de novembre 2009.

René Primard, article paru dans le Panorama n°61 de janvier 2008.

Paroles de Castors, article paru dans le Panorama n°80 de juin 1997

La Peupleraie, une cité de pionniers, article paru dans le Panorama de mars 1997.

Mémoire en images : Fresnes, par les Amis de l’Ecomusée de Fresnes. Ed. Alan Sutton, 2004, 128 pages, 19,90€. Photo de la construction en page 41. 

La maison que Pierre a bâtie. Cinq autoconstructeurs. De Pierre Gaudin en collaboration avec Isabelle Cardoso. Ed. Créaphis, 2004. 112 p.

www.domaine-peupleraie.fr 

Fondation Le Corbusier

La Peupleraie : 60 ans, article paru dans le Panorama n°149 de septembre 2016