Fresnes/Homberg

Fresnes

Die deutsche Version lesen

Historique

historique 4

Les fouilles archéologiques attestent la présence de groupes humains dès le VIIIe siècle, mais ce n’est qu’au XIIe siècle que le nom de Fresnes (fraxinum = frêne) apparaît pour la première fois dans les textes. Fresnes, érigée en paroisse, devient au XIIIe siècle, Sanctus Elipius de Fraxinis, rattachée au doyenné de Linas. En 1458, cette paroisse compte 60 habitants.

Les seigneurs de Fresnes, Berny et Tourvoie se succèdent. Philippe de Connaye, « seigneur de Fresnes et Montereau », conseiller et ambassadeur du Roy à Venise, est inhumé à Fresnes en 1610, dans le chœur de l’église Saint-Eloi.

L’histoire de Fresnes est également liée à la famille Brûlart, seigneur de Berny près de Fresnes, qui confie à François Mansart (architecte du prestigieux château de Versailles) la construction du château de Berny, détruit à la Révolution.

De son passé agricole, la ville de Fresnes a conservé « la ferme de Cottinville ». A présent, cette ferme abrite le Conservatoire de musique et l’Ecomusée du Val-de-Bièvre ainsi qu’une salle municipale de spectacles : la Grange dîmière.

Environnement

Proche de paris par le train, Fresnes a commencé son développement démographique dès le début du XXe siècle (population d’ouvriers et d’artisans). Ce développement s’est accéléré au début de la seconde moitié du XXe siècle souvent à travers des ensembles résidentiels arborés. Avec 27 556 habitants aujourd’hui, la ville a su préserver des espaces verts offrant d’agréables lieux de promenades. La vie sociale, culturelle et sportive est largement animée par plus de 200 associations.
La ville est riche d’infrastructures municipales qui permettent de pratiquer de nombreuses activités (cinéma, théâtre, musique, sports, clubs séniors…).

Les équipements

Pour la petite enfance
- 2 crèches départementales
- 1 crèche familiale municipale
- 3 mini-crèches
- 2 multi accueils
- 1 halte garderie
- 1 relais assistantes maternelles

Pour l’éducation
- 12 écoles maternelles/élémentaires
- 3 collèges
- 1 lycée

Pour la culture
- 1 bibliothèque
- 1 école d’arts municipale
- 1 salle de spectacles
- 1 maison des jeunes et de la culture
- 1 espace d’art

Pour le sport
- 1 piscine
- 6 gymnases
- 3 stades

Fresnes et ses environs

- Région Île-de-France
- Département du Val-de-Marne
- Membre du Grand-Orly-Sein-Bièvre (GOSB)
- 7 km de Paris
- 3 km de l’aéroport d’Orly et 40 km de l’aéroport Charles de Gaulle
- 16 km de Versailles
- 49 km du parc EuroDisney

Trois stations du RER (plus de 8 trains par heure) mènent en 20 minutes au centre de Paris et directement à l’aéroport Charles de Gaulle. Parmi les nombreux autobus, le TVM (autobus en site propre) accélère les liaisons avec Paris via le RER et avec le chef-lieu et les zones d’emploi du département.

Homberg

Die deutsche Version lesen

Ville de la Réforme ecclésiastique de Hesse

Visible de loin déjà, l’église paroissiale Sainte Marie est des édifices les plus beaux et les importants de l’époque gothique en Hesse. Eglise à grande halle unifiée sans nefs latérales (hallenkirche), elle a été construite sur les fondements d’une basilique romane.

En 1526, le landgrave Philippe le Magnanime convoqua le synode de Homberg, qui s’est tenu dans cette église et qui a mené à l’adhésion de la Hesse à la Réforme. Les très beaux vitraux du chœur, qui datent de 1893, rappellent ce synode.

Aujourd’hui, la statue du landgrave Philippe occupe un coin de la place du marché au cœur d’une ville, qui invite à la découverte et qui vaut la visite.

Homberg-sur-Efze : colombages et culture

Laissez le « gardien de la tour » vous conduire dans l’historique chambre du gardien qui se trouve tout en haut de la tour de l’église. Promenez votre regard sur les ruelles étroites qui conduisent à la Place du marché, sur les toits en tuiles rouges des maisons à colombages, de l’enceinte médiévale de la ville aux vallées et aux hauteurs du Knüll.

Ou bien laissez-vous conduire par un de nos guides en costume historique et découvrez l’Histoire et les histoires de la ville médiévale.

Des constructions impressionnantes comme celle du restaurant de la Couronne (« Krone ») construit en 1840 ou de la « maison gothique » encore plus ancienne, les petites maisonnettes dans les ruelles, l’ensemble de colombages autour de la Place du Marché – cela vaut la peine, pas seulement pour les marcheurs sur échasses, de jeter un regard à travers l’enceinte de la ville.

A travers les ruelles vers le Château

Au-dessus des toits de la ville, il y a le « Hohenburg » (château haut), en ruines depuis la guerre de Trente Ans. Traversez le « Pförtchen », le petit portail dans l’enceinte médiévale, et montez sur la colline du château.  De la tour sur le plateau du château, promenez le regard sur la ville et son paysage.

Permettez qu’on vous raconte l’histoire de « la femme blanche », regardez en bas dans le plus profond puits de basalte revêtu de briques d’Allemagne ou jouissez tout simplement du repos et de la beauté du paysage de la Basse Hesse. Visitez l’Efzepark, aire de jeux d’eau, de nature et de détente.

Une ville vivante : découvrir Homberg

Découvrez une ville vivante et charmante.

Flair médiéval dans les ruelles, fêtes et cultures sur l’impressionnante Place du Marché, magasins, cafés, restaurants – et des gens aimables.

Il y a beaucoup à découvrir, prenez votre temps pour une des plus belles villes à colombages du Nord de la Hesse.