Home » Votre Mairie » Autrefois à Fresnes » Borne du serment de Koufra

Borne du serment de Koufra

A l’occasion du 76e anniversaire de la Libération de Fresnes, commémorée le 30 août 2020, la ville de Fresnes a rejoint la voie de la 2e division blindée avec l’inauguration de la borne du serment
de Koufra.

Le serment

Fin janvier 1941, les troupes britanniques et françaises libres attaquent puis mettent en déroute les forces italiennes à Koufra en Lybie. à l’issue de la bataille, le colonel Leclerc et ses hommes jurent de ne « déposer [les] armes que le jour où nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg ». Dès lors, forts de ce serment commun, le futur général et sa 2e division blindée continueront avec détermination de viser cet objectif ultime. Campagne de Tunisie, de Normandie, de la Sarthe, Libération de Paris puis de Strasbourg… Les faits d’armes s’accumulent au palmarès de la célèbre unité.

Une voie, un hommage

Quelques soixante années après la Seconde guerre mondiale, un projet patrimonial émerge à Saint-Martin-de-Varreville (50), première ville traversée par la 2e DB qui débarqua à Utah Beach. En effet, Mme Lebarbenchon (maire), lassée des hommages aux troupes américaines, souhaite honorer l’unité française libre.
S’inspirant de la voie de la Liberté, commémorant les actions alliées en France, Belgique et Luxembourg, une première borne est installée à Saint-Martin-de-Varreville en 2004. Avec l’aide de la Fondation du Maréchal Leclerc et des récits de vétérans, cent-dix points de passages importants (combats, installation du QG…) sont répertoriés et sélectionnés. Bientôt d’autres villes rejoignent alors le projet et la voie de la 2e DB s’étoffe petit à petit. L’épopée du général et de ses hommes se rappelle ainsi aux passants tel un gigantesque musée à ciel ouvert qui court de la Manche au Bas-Rhin.

Et Fresnes

Dans le cas de Fresnes, la 2e division blindée s’y arrête le 24 août 1944 au soir, libérant la ville et la prison, aux mains des Allemands. Des combats font rage et l’on compte une vingtaine de morts (lire Panorama #147 et #178). Dans le projet de parcours de la Mémoire, initié en 2019, un premier pupitre, détaillant les combats de la prison, fut installé au Monument de la Libération (av. de la République). L’implantation d’une borne du serment de Koufra vient ainsi compléter ce dispositif patrimonial et inclure Fresnes au sein de ce musée à ciel ouvert. En effet, un QR Code sera bientôt disponible sur la borne et vous permettra d’en apprendre plus. La Libération de Fresnes figurera également dans le Guide vert Michelin spécial Voie de la 2e DB, récemment et dans lequel figurent quelques villes voisines.
En 2021, de nouveaux pupitres enrichiront le jeune parcours de la Mémoire de Fresnes.

Article paru dans le Panorama #187 d’octobre 2020