Aïta-Mare

Photo jumelage Aita MareEn 1988, sous l’ère Caucescu, Fresnes comme plusieurs villes de France s’est intéressée à la Roumanie. En 2003, la ville signe une convention avec la mairie d’Aïta Mare, au titre de la coopération décentralisée, visant à refaire le terrain de sport de l’école. Hors convention, la municipalité s’est également engagée à financer le chauffage de la mairie et de l’école.

De son côté, l’association Fresnes-Aïta Mare finance des fournitures scolaires, donne des cours de français aux enfants, envoie des vélos, du matériel informatique et para-médical. Chaque année, le Super Loto est la principale source de revenus de l’association.

En échange, la ville d’Aïta-Mare a offert, en 1996, le totem installé dans la cour de la ferme de Cottinville. Le même artiste, Pichta, a réalisé également un portail en bois installé en mars 2006 sous le porche d’entrée de l’écomusée.